plancher béton ou plancher bois

Plancher bois ou béton, que choisir ?

Le plancher est un élément essentiel de la structure d’une maison et nécessite d’être conçu avec soin. Et au moment de choisir le matériau à utiliser, il ne faut pas se tromper car il sera difficile de revenir en arrière ! Alors doit-on choisir un plancher bois ou un plancher béton ? Voici quelques éléments de réponse …

Un plancher, c’est quoi ?

Avant de commencer, il faut d’abord comprendre les fonctions principales d’un plancher. Par définition, il s’agit d’une structure horizontale qui sépare 2 niveaux d’une habitation en prenant appui sur les éléments verticaux comme des murs ou des poutres.

En fonction de leur positionnement dans la maison, les planchers ne vont pas avoir les mêmes contraintes à supporter et les mêmes fonctionnalités. Par exemple, un plancher situé sous les combles n’aura pas du tout la même utilisation que celui d’un garage en sous-sol. Ou encore, pour une mezzanine, ce sera complètement différent que pour un étage complet à supporter !

Il faut donc prendre en compte les différents rôles assurés par le plancher d’une habitation avant de faire un choix :

  • Supporter la charge. C’est un élément porteur qui va transmettre les efforts aux murs de la maison (ou autre élément vertical). Que ce soit des charges fixes (meuble, équipement, etc) ou des charges variables (personne qui marche), il doit être capable de les encaisser sans fléchir ou céder sous l’effort.
  • Isolation thermique. Le plancher participe fortement à la gestion de la température d’une habitation. Placé entre 2 niveaux chauffés ou directement sur une fondation au sol, il ne devra pas assurer les mêmes fonctions d’isolation.
  • Isolation phonique. C’est un point crucial dans la construction d’une maison ! Suivant sa composition, il n’absorbera pas de la même façon les bruits du quotidien et participera grandement au confort des résidents.
  • Sécurité. Il doit résister à de fortes sollicitations imprévues comme des incendies ou des mouvements de terrain qui pourront affaiblir très fortement la structure de la maison.
  • Fonctionnalité. En fonction du matériau choisi, on peut se servir du plancher pour passer des gaines ou des canalisations.

Faire un choix …

Une fois que l’on a bien analysé les différentes fonctions que devra assurer le plancher qu’on est en train de construire, on peut envisager de choisir le matériau : d’un côté le bois, de l’autre le béton. Soyons clair dès le début, il n’y a pas de réponse toute faite à cette question ! Chaque technologie possède ses avantages et ses inconvénients, et seule une analyse minutieuse de vos besoins vous permettra de choisir.

Le plancher bois

Plancher bois

Un plancher bois dans une maison

Il est le plus couramment utilisé dans les maisons individuelles classiques, car il a plusieurs avantages. Tout d’abord, il est très léger et facile à manipuler, ce qui ne nécessite pas beaucoup de matériel pour l’installer. Ensuite, il est plus esthétique et permet de faire des créations originales au niveau du design de la maison : on peut par exemple laisser des poutres apparentes, ou encore jouer sur les couleurs et la forme des poutres. Et enfin, il est très facile d’y rajouter des isolants thermiques supplémentaires : par exemple de la laine de verre.

Mais il présente aussi quelques inconvénients majeurs. Le premier vient du fait que, comme toute structure en bois, il n’est pas fixe et travaille beaucoup. Le plancher bois pourra être sensible à des conditions météo extrêmes (fort taux d’humidité), des fuites de canalisations ou des attaques inhérentes au matériau (thermites).

Le second point gênant concerne l’isolation acoustique : qui n’a jamais rencontré le problème du plancher qui craque en montant à l’étage de sa maison et qui réveille tous les occupants ? Avec des charges lourdes, il aura par exemple tendance à fléchir un peu. Et enfin, il est moins sécuritaire que les autres matériaux en cas d’incendie…

Le plancher béton

Plancher béton

Plancher béton lors d’une construction de maison

De son côté, la version en béton est plus compliquée à mettre en oeuvre. C’est lourd, ce qui implique qu’il faut des fondations et des murs solides pour la supporter : ce n’est pas toujours possible dans des travaux de rénovation si la maison n’a pas été conçue pour supporter autant de poids.

La manutention est également plus importante pour construire un plancher béton : matériel utilisé, coffrage et temps de séchage à respecter … Et enfin, même s’il est possible de l’habiller avec des artifices de décoration, il laisse moins de place à l’imagination au niveau du design.

Mais une fois installé, il présentera certains avantages majeurs. D’abord, c’est un excellent isolant thermique qui n’est pas sensible à l’humidité ou aux variations de températures. Il supporte également des charges lourdes et ne fléchit pas sous la contrainte. Et pour finir, il a une très bonne inertie thermique (à ne pas confondre avec l’isolation).

Ce thème fera l’objet d’un article dédié mais pour résumer, il emmagasine très bien la chaleur (ou la fraicheur) pour la restituer à l’ensemble de l’habitation lorsque la température extérieure change. On parle de déphasage thermique…

En ce qui concerne l’isolation acoustique, le débat est ouvert : d’un côté, le béton supprime les effets de craquage du plancher bois, mais de l’autre il amplifie la résonnance (par exemple lorsqu’on fait tomber un objet sur le sol). Certains préfèreront le charme du bois qui craque alors que d’autres n’aiment pas les bruits parasites…

Ce qu’il faut retenir …

Un plancher en bois sera très adapté pour des séparations de niveau comme les combles d’une maison où il y a très peu de passage ou pour une mezzanine. Du fait de sa légèreté, il conviendra aussi parfaitement pour des agrandissements ou des aménagements qui reposeront sur des fondations moins solides comme par exemple des murs anciens ou pas assez résistants.

Mais pour supporter des charges très lourdes (plancher de garage en sous-sol) ou pour mieux isoler la maison de l’extérieur (plancher bas reposant directement sur les fondations de la maison), il existe de meilleures solutions.

Pour le plancher béton, il apporte un réel plus sur deux points importants : la résistance à la charge et les effets thermiques (isolation et inertie). Il conviendra donc parfaitement à un plancher bas au rez-de-chaussée d’une habitation, ou pour un garage en sous-sol. Pour séparer deux étages, il sera également une bonne solution mais à la seule condition que la structure de la maison soit capable de supporter le poids de l’installation.

C’est souvent un frein dans des travaux de rénovations (murs et fondations anciens) ou dans la construction d’une maison neuve car rigidifier une habitation a un coût …

Auteur : Marc P.

Laisser un commentaire