rt2012 isolation combles

Comment isoler les combles dans une maison RT2012 ?

Les dernières réglementations en vigueur dans les constructions immobilières nous imposent de choisir des matériaux qui garantissent une isolation efficace. L’isolation thermique et acoustique des combles est donc indispensable, car une toiture non isolée peut représenter jusqu’à 30% de déperditions d’une habitation.

En particulier, dans une maison répondant à la règlementation thermique RT 2012, l’aménagement des combles doit être fait dans les règles pour assurer une résistance thermique élevée. Voici les informations essentielles …

Qu’impose la règlementation thermique RT2012 ?

La première chose à savoir sur la RT2012 est qu’elle n’impose pas de choix de matériaux. Elle donne juste une valeur limite à des coefficients mesurant les dépenses d’énergies d’une habitation. Pour avoir toutes les informations sur la RT2012, le plus simple est de télécharger la documentation officielle (cliquez sur la photo pour y accéder).

Information RT2012

Lien vers le PDF d’information sur la RT2012 – http://www.developpement-durable.gouv.fr/document137998

Il faut donc bien comprendre qu’il n’y a pas de règles universelles pour le choix des matériaux. Par exemple, isoler des combles dans le nord de la France ne présente pas les mêmes particularités qu’une isolation qui sera faite dans le sud : l’épaisseur du matériau choisi sera forcément différente car les sollicitations extérieurs ne seront pas les mêmes.

Quel que soit la solution technique choisie, le seul objectif sera de respecter le seuil fixé par la règlementation. Il est donc fortement recommandé de se rapprocher d’un professionnel pour étudier votre cas. Il saura vous conseiller sur les différents thèmes liés à l’isolation des combles : matériaux, tenue dans le temps, crédit d’impôts, etc.

De quel type de combles s’agit-il ?

type de combles rt2012

Exemple de charpente

Combles en charpente traditionnelle

Il n’y a pas beaucoup d’épaisseur disponible entre les chevrons, il faut donc un matériau qui garantit une résistance thermique élevée. Une seule couche n’offrant pas de continuité thermique sur l’ensemble de la toiture (à cause des chevrons), il faut obligatoirement une deuxième couche entre pannes pour garantir une isolation continue. On utilise généralement de l’isolant en rouleau.

Combles en charpente fermettes industrielles

On peut utiliser un isolant semi-rigide en panneau ou un isolant classique en rouleau, suivant les capacités thermiques recherchées. L’isolation peut se faire au choix en une seule couche ou avec deux couches suivant l’espace disponible sous toiture.

Combles perdus

Pour les combles qui n’auront pas vocation à devenir une pièce de vie, deux techniques sont possibles : l’isolation sous toiture ou l’isolation sur plancher. Dans les deux cas, on pourra opter pour de la laine à souffler ou de la laine à dérouler. Il faudra tout particulièrement veiller à ne pas créer de ponts thermiques lors de la pose.

Quels critères pour choisir un isolant ?

laine verre isolation rt2012

Exemple d’isolant : Laine de verre

Si on met de côté l’aspect financier, le choix d’un isolant doit se faire sur ses performances thermiques : c’est ce qui représente la capacité du matériau à ne pas conduire la chaleur, à lui résister. On trouve dans le commerce deux indications :

  • La résistance thermique R : elle exprime la résistance aux flux de chaleur pour une épaisseur donnée. Plus R est grande, plus le matériau est isolant.
  • La conductivité thermique λ : c’est la quantité de chaleur pouvant être transférée dans un temps donné et à épaisseur égale. Plus λ est petite, plus le matériau est isolant.

Ces deux informations sont présentes sur les étiquettes des produits. Ce qu’il faut retenir, c’est que pour une même épaisseur, on peut avoir une performance thermique différente. Il ne faut donc pas se focaliser uniquement sur l’épaisseur de l’isolant pour juger de son efficacité, même si au premier abord une grosse épaisseur peut paraître rassurante.

Au moment de choisir, il faut également prendre en compte votre besoin en isolation acoustique. Par exemple, si vos combles sont en plancher béton, qui aura tendance à augmenter la résonance, il conviendra de choisir un isolant avec un bon indice d’efficacité aux bruits de chocs. Ou encore, si vous habitez dans une zone avec beaucoup de passage (autoroute, train, etc), il faudra viser un indice d’affaiblissement acoustique élevé.

Conclusion

L’aménagement et l’isolation de vos combles dans une habitation RT2012 devra obligatoirement prendre en compte les critères thermiques des isolants. Les matériaux les plus isolants sont souvent les plus chers, comme le Polyuréthane ou l’XPS. La laine de verre est très bien placée sur les indices thermiques, mais son épaisseur (surtout en cas de double couche) peut parfois pénaliser les volumes disponibles dans les combles.

Enfin, les matériaux comme les textiles recyclés, la laine de coton ou le verre cellulaire ont des indices moins bons que la moyenne mais peuvent convenir à certaines utilisations particulières.

Le choix du matériau pour l’isolation de vos combles sera donc le résultat d’une combinaison entre performance thermique, acoustique, encombrement et tarif. Il devra se faire après une étude approfondie de vos besoins et des performances thermiques actuelle de votre habitation.

Auteur : Marc P.

Laisser un commentaire